08 Le moulin

Moulin

« USINE » À FARINE

Après la brochure « Le château d’eau » consacrée à l’eau comme bien de consommation, intéressons-nous à l’eau comme bien d’usage. Le moulin puise son énergie motrice dans la chute de l’eau et la force du courant. En Béarn, contrée relativement peu ventée en regard d’autres régions, que ce soit dans le piémont où en montagne, la force hydraulique des torrents et des ruisseaux a été largement mise à contribution. Les moulins d’antan qu’ils soient à vent ou à eau font aujourd’hui figure de curiosités. La commune de Claracq à la chance d’en posséder deux sur les berges du Gabas, celui du “château” dit aussi de Samson et celui de Camberbet. Pour ce dernier, situé sur l’emprise de l’autoroute de Gascogne à l’aplomb du viaduc, nous devons sa sauvegarde à la présence d’une colonie éphémère de chauve-souris.

Façade

De quand date la construction du moulin de Camberbet ? Une petite hydraulique, avec quels ouvrages ? Qu’est-ce qui fait l’intérêt architectural du bâtiment ? Comment fonctionnait-il ? Comment chaque époque perfectionne la meunerie ? Quels sont les moulins à proximité ? Obsolète, ce moulin retrouve un intérêt en tant que témoin de pratiques aujourd’hui disparues, pour son architecture ancrée dans les savoirs faires du Vic Bilh et aussi pour sa fonction écologique de gîte pour les chiroptères, d’ailleurs quelques rhinolophes ont aussi élu domicile dans ma résidence.

Pour la consulter, cliquer sur la couverture de la brochure 

2019 Moulin