07 Le presbytère

Presbytère

ARCHITECTURE VERNACULAIRE

Que recouvre cet expression peu usitée ? Elle définit l’ensemble des maisons propre à un terroir. Nous désignons plus couramment cet ensemble sous le vocable d’architecture traditonnelle. Dans le monde romain l’adjectif « vernaculus » sous sa forme masculine ou « vernacula » au féminin qualifie un objet ou une personne qui est du cru.

Cette architecture est identifiée au travers de l’appellation du micro pays auquel elle appartient : Vic Bilh, Soule, Aspe, Soubestre… Mais la différence géographique ne peut se comprendre qu’en regard d’un contexte socio-culturel et d’une période. La loi sur l’architecture du 3 janvier 1977 ne manque pas de rappeler ce postulat de base dans son article premier «  L’architecture est une expression de la culture ». La communauté adopte des conventions constructives qui lui sont spécifiques pour répondre à ses besoins, à ses exigences et aux fonctions de ses activités économiques. Le repère chronologique des siècles est souvant pris en considération mais la période peut être réduite ou étendue à une mouvance stylistique plus ou moins longue. Pour faire simple, en Béarn d’une part le monde des laboureurs est dominant dans les terroirs de piémont et de coteaux, d’autre part la majorité des maisons ‘’anciennes’’ ne remontent guère au delà du XVIIIe siècle et changent leur mode constructif avec l’ère industrielle.

 

Pignon

Edifié au début du XIXe siècle, le presbytère de Claracq hérite des matériaux puisés dans son environnement : galets, bois de charpente, sable de rivière, pierres de carrière locale; des décors qui font consensus : fronton, génoise, crépis d’encadrement ; des techniques constructives éprouvées : croupe ou croupeton en pignon selon son orientation exposée ou pas aux intempéries, mur de surcroît pour une meilleure habitabilité de l’étage sous rampant, adaptation des maçonneries à la pente naturelle du terrain, coyau pour mieux maîtriser l’eau de pluie. Il témoigne aussi du programme voulu : héberger le curé, peut-être aussi sa servante et accueillir occasionnellement un étranger de passage.

Dans le village, témoin majeur de son époque, ce bâtiment vous livre tous ses secrets constructifs dans la brochure qui lui est consacrée.

Pour la consulter, cliquer sur la couverture de la brochure 

2018 Presbytère